Le Hogan

 Le Peuple Navajos

Les Navajos sont un peuple amérindiens vivant au sud-ouest de l’Amérique ( nord est de l’Arizona, Sud de l’Utah, Nord Ouest du Nouveau Mexique et une petite partie du Colorado). 

Leurs ancêtres étaient les Athabaskans qui arrivèrent en Alaska entre -1200 et -800 avant JC en provenance d’Asie.

À la suite de violentes éruptions volcaniques qui causèrent des changements climatiques importants, une partie importante d’Athabaskans émigra au sud du nord-ouest canadien, c’est-à-dire dans la région actuelle de Vancouver et de l’Etat de Washington  de l’an 825 à l’an 1000.

Robert Hood (c.1797-1822)

https://www.santafenewmexican.com

De 1300 à 1500 Une seconde vague d’émigration se sépare du groupe principal au Canada, pour se diriger vers le sud-ouest des États-Unis et le nord du Mexique. Cette vague d’émigration est à l’origine du sous-groupe Apache (Jicarillas, Mescaleros, Chiricahuas, Lipans, Aravaipas, Apaches des Plaines ou Kiowas-Apaches et Navajos). Ils s’installèrent dans une région autrefois habitée par les Anasazis (mot navajo pour « ancêtres »). À cette époque, la région était déjà habitée par les Comanches, les Utes, les Pueblos et les Païutes.

Ils n’étaient pas des tribus paisibles et furent connus comme des maraudeurs et des pillards dans la région. Ils errèrent dans la région comprise entre l’ouest du Texas, le sud de l’Utah, l’Arizona, le Nouveau-Mexique et le nord du Mexique, pillant les villages Pueblos et combattant les Comanches et les Utes. Puis ils se fixèrent définitivement dans une région que les Espagnols nommèrent plus tard Apacheria.

On pense que les Navajos venaient du nord et se sont installés dans le sud-ouest des États-Unis au cours du xvieme siècle. Au, xvii ème siècles, les Navajos étaient devenus un peuple pastoral, avec une économie fondée en grande partie sur l’élevage et la chasse.

https://eu.azcentral.com

La Fonction du Hogan

Toutes les activités ont lieu dans le hogan : la cuisine, le tissage, les repas, les échanges sociaux… 

Le hogan est la maison traditionnelle des Navajos que l’homme devait construire pour sa future famille quand il se mariait. 

Le hogan « femelle » constitue le logement de la famille.

http://www.thefreemanscompany.fr

youtube.com

Il a une structure en bois (des branches de genévrier ou de cèdre de 10 à 15 cm de diamètre) colmatée et recouverte de terre qui constitue une bonne isolation contre le froid du sud-est de l’Arizona (très chaud le jour, glacial la nuit).

L’espace intérieur est sans séparation, avec un orifice central qui sert de cheminée : la partie occidentale, en face de l’entrée, est la place d’honneur, réservée au matriarche ou patriarche de la famille, alors que la partie droite, au sud, est attribuée aux hommes et la partie nord, à gauche de l’entrée est traditionnellement occupée par les femmes et les enfants. 

Denverlibrary.org

Le hogan « masculin » quant à lui était triangulaire et plus petit : il comprenait un vestibule et était réservé à des pratiques religieuses privées au culte de la nature et de l’harmonie HOZO.

Denverlibrary.org

Le hogan constitue un lieu sacré: sa forme circulaire est associée à une représentation particulière du monde et les histoires mythologique racontant comment le coyote créateur aidé par le peuple des castors a bâti le premier hogan pour le Premier Homme et la Première Femme qu’il avait créés à partir d’épis de mais. La couleur ocre orangé crée un excellent camouflage.

Maisonmonde.com

A l’intérieur, on est assis mais la partie centrale permet à un homme de se tenir debout. Le sol est en terre battue parfois recouvert de branchettes sèches.

Une banquette en terre occupe la base des murs où le sol est parfois creusé de 30 cm, elle est recouverte de couvertures avec des peaux de mouton font office de porte.

Le hogan apparaît donc comme une habitation primitive écologiquement adaptée à un espace et à un mode de vie pastoral, et un hogan bien entretenu pouvait être utilisé pendant de longues décennies. 

Les indiens navajos ont su conserver leur habitat ancestral, appelé « hogan », tout en l’adaptant aux modes de vie occidentaux. Au fil du temps, les navajos ont délaissé leur habitation traditionnelle pour des habitats modernes plus confortables. Néanmoins, ils ont préservé et amélioré les hogans.

Arizonadream.com

Dans la culture populaire 

On évoque les tribus navajos dans la série Teen Wolf, dans le jeu vidéo Beyond Two Soul

Le film Windtalkers : Les Messagers du vent, de John Woo sorti en 2002 est inspiré de l’histoire des soldats Navajos employés par l’armée américaine aux postes d’opérateurs radio durant la Seconde Guerre mondiale. Les Navajos sont un peuple-clé dans la série télévisée X-Files. La langue navajos apparaît dans star wars.

L’économie chez les navajos

A notre époque, les navajos vivent dans des réserves payées par l’État américain, tout en conservant les hogans, présents depuis des siècles.

Malgré quelques conflits avec le gouvernement américain dans les années 60 concernant les exploitations , ce problème fut réglé grâce à une somme de 554 millions d’euros. Malgré cela, il subsiste des pénuries de logements et d’eau courante au sein des tribus. Ils sont également durement touchés par le covid 19. 

Leur économie est fondée sur l’élevage , la chasse, la poterie , le tourisme, les bijoux et autres activités manuelles.

La population s’est profondément accrue dans les années 90 (219 198 selon le recensement de 1990)

Les Navajos ont aussi le revenu le plus élevé de tous les peuples amérindiens aux États-Unis. Il est estimé à environ 50 millions de dollars provenant des contrats d’exploitation du pétrole et du gaz aussi bien que des ressources minérales et forestières.

Publié par

gretaarchitecture

Nous somme fort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s