Les maisons longues Amérindiennes

1 – La maison-longue en Anthropologie et en Archéologie

Durant le Sylvicole* supérieur (vers 900-1650 de notre ère), des maisons-longues, sur structure de poteaux, couvertes d’écorce, étaient communes sur une large part du nord-est de l’Amérique du Nord (figure 2). Les prototypes des maisons-longues apparurent d’abord dans le sud de l’Ontario dès le Xe siècle, et se répandirent dans la région vers 1300 de notre ère (Creese, 2011). Elles étaient construites à partir d’une structure aux murs latéraux composée de poteaux relativement fins et de supports intérieurs plus solides (Kapches, 1994). Mesurant de 6 à 8 m de large, elles variaient en longueur en fonction du nombre de familles résidentes, avec un maximum d’environ 100 m (Tuck, 1971 : 82). Chez les peuples iroquoiens septentrionaux, les maisons-longues étaient normalement habitées par un noyau de femmes apparentées et, de manière variable, par leurs époux et leurs enfants (Morgan, 1881). L’intérieur de la structure était organisé autour d’une rangée de foyers centraux. Des paires de familles nucléaires occupaient l’espace sur les deux côtés en un arrangement modulaire, parfois délimité en compartiments (Snow, 1990, 1997). Le long de chaque mur, une rangée de banquettes courait tout le long du bâtiment. Elles restaient ouvertes sur le couloir central, ce qui encourageait le travail collectif et la consommation communautaire (Richter, 1992 : 19). Les vestibules d’entrée aux deux extrémités de la structure servaient également de réserves de grains durant les temps historiques (Prezzano, 1992 ; Kapches, 1993, 1994).

*La période sylvicole (anglais : Woodland period) est une période d’environ trois millénaires (deux derniers millénaires av. J.-C. et premier après J.-C.) de la Préhistoire et de l’histoire de la civilisation précolombienne des peuples nord-amérindiens de l’est des États-Unis et du Canada. Elle succède à la période archaïque et précède la civilisation mississippienne.

2- Localisation

3- Les peuples concernés: Iroquois 

Les peuples des première*nation  d’Amérique du Nord.

*Ce sont des peuples autochtones du Canada.

L’expression « première nation” s’est répandue  à partir des années 1980

Les iroquois sont un peuple agricole et semi-sédentaire. Ils cultivent le blé,

le tournesol, le maïs, le haricot et la courge. Ils complètent leurs

aliments par la pêche et la chasse. La peau ils la gardent pour confectionner des vêtements surtout la peau de cerf car elle résiste à l’eau.

Fonction de l’habitat:

La plupart des Canadiens ont quitté la réserve. Les ancêtres des premières nations viennent d’Asie et particulièrement de la Sibérie. Ils franchissent le détroit de Béring et parviennent en Alaska. La longueur de la maison variait beaucoup selon le nombre de familles qui y habitaient. Certaines maisons longues mesurent 25 à 30m2 mais des vertiges ont été retrouvés (100m2). En moyenne elles mesurent 6-7 mètres de largeur et de 5-6 mètres de hauteur, elles peuvent accueillir jusqu’à 100 personnes. Les iroquois plantent des pieux au sol et recourbent la partie du haut en attachant les bouts deux par deux pour former un toit. Plus de 650 pieux peuvent être utilisés lors de la construction d’une maison longue. Pour solidifier la structure des perches sont installées horizontalement. Ensuite des sections d’écorce de cèdres ou d’orme sont cousues ensembles pour recouvrir le toit ainsi que pour tapisser les murs. Les maison longues n’ont pas de fenêtres ,des ouvertures sont percées dans le toit pour que la fumée puisse s’échapper. Espace de 146m2 environ, une allée centrale d’environ 3 mètres de large s’alignent de feux de  cuisson .Les parties supérieures de la maison longue servent d’espace d’entreposage et de rangement . Les lits sont faits en branches et superposés pour accueillir le plus de membres.

L’archéologue William Wintemberg a découvert des vestiges d’une maison longue à Lanoraie qui se situe à Montréal au Québec elle a été découverte en 1927. 

L’époque:

Les iroquois déménagent leurs villages tous les 10 à 30 ans. La maison longue de Sainte-Marie,  près de Midland en Ontario construite en 1640 et reconstruite dans les années 1960. 

L’extérieur d’une maison longue

L’intérieur d’une maison longue

:

Publié par

gretaarchitecture

Nous somme fort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s